La FIFA lance une grande campagne contre le racisme. Manque de chance pour elle, ce dernier s'est invité jusque dans les stades de la coupe du monde. Cet compétition footballistique est pratiquement le seul endroit de la planète où les Iraniens et les Etatsuniens peuvent jouer ensemble sans parler nucléaire, religion ou tout sujet pouvant prêter à discorde entre les deux pays. C'est également un immense métissage, même si l'on peut regretter que les pays européens disposent d'autant de place de qualification (13 sur 31, la 32ème place étant réservée à l'organisateur). Mais c'est être naïf que de penser que cet événement peut être une trêve sans racisme...