Dis papa, pourquoi le monsieur il nous aime pas ?

Chiffres

Si je dis les mots "mathématiques" et "statistiques", tout le monde fuit...
Donc je vais éviter de les employer.

vendredi 28 décembre 2012

Les paradoxes statistiques

Vous connaissez tous l'ambiance des repas de famille ? Il y a toujours l'oncle qui sait tout mieux que tout le monde, le neveu qui est encore au chômage (comme si c'était sa faute qu'il n'y ait pas beaucoup de boulot dans sa branche...) et ce genre de caricature que l'on retrouve dans toutes les bonnes familles. D'habitude, j'essaie de me faire tout petit dans un coin avec les cousins les plus jeunes qui parlent plus de jeux vidéos que de politique. Ca m'évite d'entendre des arguments comme

Lire la suite du billet Les paradoxes statistiques.

mardi 13 février 2007

Un peu de baume au coeur statistique

Vous savez ce qui rassure ? C'est quand vous n'êtes pas le seul à brailler dans la brume : El Jj en remet un couche sur le problème de la précision des sondages et de ce que l'on appelle l'intervalle de confiance.

Ca va donner du fil à retordre à tout ceux qui essaient de savoir qui de François Bayrou ou Jean-Marie Le Pen est le troisième homme des sondages...

La question et le sondage

Il y a quelques temps, Edouard Balladur était l'invité politique de la matinale d'iTélé. Au cours de la discussion, il a soulevé le point de la formulation des sondages. La journaliste face à lui a coupé court à la discussion avec la remarque "ah oui, la fameuse question de la formulation des sondages...". Selon elle, ce serait plutôt "Circulez, il n'y a rien à voir"...

Lire la suite du billet La question et le sondage.

jeudi 14 décembre 2006

Le Pen et les sondages

Un article très intéressant est paru hier soir dans le Monde. Intitulé Les intentions de vote pour le Front national restent difficiles à évaluer, il explique en partie le problème que pose le Front National pour les sondeurs. Les sondés refusent parfois de dire qu'ils votent FN, ce qui nécessite un redressement des résultats. La question résiduelle étant : quelle proportion de sondés votant pour le FN refuse de le dire ? un tiers ? la moitié ?... Pas si simple donc...

samedi 7 octobre 2006

Des sondages à la limite

Je viens de me rendre compte que j'avais magnétoscopé (je suis réticent au dvd et à l'enregistreur sur disque dur...) le passage de Dominique Strauss-Kahn au Grand Journal de Canal+. Le regardant en vitesse, mon sang n'a fait qu'un tour lorsque Michel Denisot a présenté un sondage concernant la précampagne socialiste, réalisé par Ipsos pour le Point.

Pourquoi ? Pour deux raisons principales :

Lire la suite du billet Des sondages à la limite.

mercredi 4 octobre 2006

La guerre des sondages a commencé

La semaine dernière, la commission des sondages a tapé sur les doigts de Libération et de LH2 (une société faisant des enquêtes d'opinion) parce qu'ils ont présenté un sondage ne respectant pas toutes les règles déontologiques de publication. Le reproche porte (entre autres) sur le fait qu'il n'est pas fait mention de la marge d'erreur (qui est importante dans ce cas précis) dans les résultats publiés.

C'est l'une des premières fois que je vois mentionner en France le fait qu'un sondage ait une marge d'erreur (aux Etats Unis, il y a obligation de la mentionner), c'est donc un point positif. Cependant, la plupart des auditeurs/lecteurs ne savent pas à quoi ça correspond ni comment fonctionne un sondage.

Lire la suite du billet La guerre des sondages a commencé.

samedi 23 septembre 2006

Sondages et précampagne présidentielle

Je viens de lire un papier d'Eric Barbier sur les sondages qui me laissent un peu perplexe (il faut me comprendre, il est 1 heure 25 du matin...). Sur son blog, il relève que plusieurs hommes politiques commencent à râler sur l'omniprésence des sondages dans la précampagne présidentielle (comme si c'était la nouveauté de l'année). Ces derniers temps, il s'agit surtout de

  • Jack Lang qui se plaint d'avoir une côte plus que moyenne ; selon lui, les sondages incluent trop de postulants à l'investiture socialiste diminuant d'autant son score potentiel et l'éloignant de Ségolène Royal.
  • Claude Allègre, physicien de son état et grand copain de chambrée de Lionel Jospin, attaque la validité scientifique de ces sondages (Jospin y est très bas...) en qualifiant pratiquement les sondeurs de charlatans...

Conclusion du camarade Barbier : on est contre les sondages quand ils défavorisent le candidat qu'on préfère...

Je réfléchis à ces arguments et je reviens... Mais si vous avez un avis, rien ne vous empêche de commenter...

mercredi 20 septembre 2006

Quand le web devient sondeur-statisticien

On est à moins d'un an des élections présidentielles françaises... Non ?... Si !! Ca s'agite de tous les côtés et les instituts de sondage ne savent plus où donner de la tête : de qui parle-t-on en bien ? en mal ? quel précandidat sera choisit par les militants socialistes ? et si c'était les sympathisants qui avaient le choix quel serait le résultat ?...

Lire la suite du billet Quand le web devient sondeur-statisticien.

samedi 12 août 2006

Le Buzz-Blog - suite

Me voilà rassuré : j'ai eu la joie hier de voir arriver sur ce blog une personne ayant cliqué sur un lien présent dans buzz-blog, plus précisément de la page concernant le buzz autour de Marie-George Buffet. Après avoir eu un visiteur en provenance de la page consacrée à Jean-Marie Le Pen, ça fait un coup à l'extrème droite et un coup à la gauche de la gauche (pas encore extrême) : presque égalité... ouf, il ne manquerait plus que les moteurs de recherche me classent sur l'échiquier politique.

mercredi 9 août 2006

Le Buzz-Blog

En regardant mes statistiques (ben oui, il faut bien que j'espionne ma mère pour vérifier qu'elle fait bien monter mes statistiques de fréquentation), j'ai remarqué qu'un nouveau site liait vers ce blog : il s'agit de buzz-blog, que je ne connaissais pas avant hier soir. Ce site cherche à établir une sorte de baromètre du bouche à oreille (le buzz) sur le web et plus particulièrement sur les blogs (les sites des vrais gens pour les marketeurs politiques).

Lire la suite du billet Le Buzz-Blog.

mardi 4 juillet 2006

Le SMIC à 1500 euros en 2012, et alors ?

Laurent Fabius a proposé de porter le SMIC brut à 1500 euros pour la fin de la prochaine mandature présidentielle. De toutes parts, les commentaires fusent : trop, pas assez, utopique, complètement crétin, destructeur d'emploi... La blogosphère se déchaîne. Un petit tour du propriétaire s'impose.

Lire la suite du billet Le SMIC à 1500 euros en 2012, et alors ?.